Gaming Non classé

Batman Arkham, une franchise à la hauteur du chevalier noir

BATMAN™: ARKHAM KNIGHT_20170511004507

Bonjour à tous !

Dans ce nouvel article gaming, je vais vous parler de la franchise Arkham liée au célèbre héros de Gotham city, Batman.

Dans cette review, je vais présenter chacun des quatre jeux : Asylum, City, Origins, et Knight

Batman Arkham Asylum, un asile de fou

90150

Synopsis : Dans cet opus, Batman amène son plus fidèle ennemi, le joker, à l’asile d’Arkham, lieu bien connu des fans de la chauve-souris, où tous les criminels sont enfermés. Comme à son habitude, le clown arrive à s’échapper et prend le contrôle de l’asile, libérant ainsi les hommes les plus dangereux. Etant le seul à pouvoir l’arrêter, Batman va devoir affronter de nombreuses épreuves pour rétablir l’ordre.

Gameplay : On retrouve dans ce jeu un gameplay facile à prendre en main et qui reste plutôt simple tout au long du jeu. Les actions sont intuitives et très bien réalisées. On progresse dans un faux monde ouvert, car notre héros va marcher dans plusieurs couloirs, revenir sur ses pas, et ainsi de suite. On peut développer son personnage par l’intermédiaire de point bonus (gadget, compétences).

Univers du jeu: On retrouve de nombreux aspects liés aux comics, que ce soit les personnages emblématiques, qu’on ne voit pas directement, mais qui sont très implicitement présents dans le jeu. Les graphismes donnent au jeu un côté sombre, fidèle à l’univers du dark knight.

Mon avis: Batman Arkham Asylum est le jeu qui respecte le plus fidèlement les comics tant par le design que les mouvements du chevalier noir. Le scénario est très bon, à tel point qu’on se prend réellement pour Batman, et qu’on ne décroche de son écran uniquement une fois le jeu terminé

Batman Arkham City, la folie s’étend dans Gotham

2834135-screen+shot+2015-03-23+at+12.23.51

Synopsis : Après les évènements du premier opus, Batman s’infiltre dans la prison d’Arkham nouvellement bâti, afin comprendre les sombres intentions du mystérieux Docteur Strange. Il va rencontrer une nouvelle fois son ennemi de toujours, le joker, ainsi que bien d’autres (Double Face, Mr Freeze,…) et lutter pour déjouer le protocole 10.

Gameplay : On retrouve ici un gameplay plus poussé que son prédécesseur, et évoluer dans un réel monde ouvert. Les fans reconnaitront certains décors emblématiques des comics Batman. Les combats ont eux aussi été améliorés, les rendant plus violents mais également plus réalistes. On va retrouver le système d’amélioration présent dans Arkham Asylum, qui va permettre de développer les techniques de combat, l’armure et les gadgets du chevalier noir.

Univers du jeu : Ce jeu met en avant tout le burlesque et le réalisme de Gotham, en passant par des buildings connus (le tribunal de Gotham) à la profondeur de la ville (égout). On admirera également l’arrière-plan présentant la tour Wayne. Batman retrouve son même design, mais les ennemis sont différents graphiquement que ceux des comics, tout en étant bien sûr très facilement reconnaissables. Des dlc proposent des cartes pour des challenges tels que la batcave ou le manoir wayne, qui sont fidèlement reproduits. De nombreux costumes sont également disponibles, rendant hommage au différentes périodes des comics (Dark Knight returns, Batman Beyond,…). On aura également l’occasion d’incarner pour la première fois Robin et Nightwing (fidèles acolytes de Batman) mais également Catwoman, son amour impossible.

Mon avis : Ce jeu est une révolution dans le milieu du jeu vidéo à tel point qu’il est rentré dans le livre des records et est toujours une référence des jeux du genre. On ressent la puissance du chevalier noir et les motivations qui le hantent. La fin du jeu est un choc pour tout fan qui se respecte. C’est un jeu qui casse les codes de l’histoire de base, et qui réussit son pari.

Batman Arkham Origins, la folie à ses origines

Batman-Arkham-3

Synopsis : Batman, dans ses jeunes années, est traqué par les assassins les plus réputés du monde. Le chevalier noir va chercher à retrouver leur commanditaire, et faire la connaissance de son plus grand ennemi. Entre la haine qu’il éprouve à l’égard des criminels, et sa soif de justice, Batman doit trancher entre folies meurtrières et son rôle de héros.

Gameplay : On retrouve un système de jeu identique à celui d’Arkham City, aucun changement de ce côté-là. Néanmoins le terrain de jeu est nettement agrandi, car on retrouve la même carte qu’Arkham City, avec de nouveaux lieux exclusifs, comme la Batcave, réellement impressionnante.

Mon avis: Ce jeu est selon moi très bon, mais n’est pas un must have de la franchise Arkham. On ne découvre rien par rapport aux autres opus, hormis la jeunesse du chevalier noir. Le réel plus de ce jeu est la présence de la batcave, totalement accessible. Le scénario est assez prévisible, on reste un peu sur sa faim une fois le jeu terminé. La panoplie de costumes proposée est plus large que celle de son prédécesseur, mais reste assez peu incroyable par rapport aux comics utilisés.

Batman Arkham Knight, le retour de la folie

5NTfc2

Synopsis : Cet opus se déroule bien après les évènements d’Arkham City. On retrouve un Batman différent, affaibli par les événements ayant eu lieu plus tôt. La ville de Gotham subit un nouveau combat, celui contre la peur provoqué par l’épouvantail. De plus, un nouvel ennemi totalement inédit fait son apparition, le chevalier d’Arkham. Entre combat pour sauver la ville et enquête pour démasquer ce nouvel opposant, Batman pourrait bien y laisser la vie.

Gameplay : Le système de jeu est le plus abouti, en termes de qualité des mouvements, réalisme, et combos utilisables. Le système d’amélioration est toujours présent mais optimisé grâce à la grande nouveauté de ce jeu, la batmobile. On va donc se retrouver avec des phases en tant que Batman, mais également au volant de son célèbre bolide. On aimera totalement se balader dans une aire de jeu encore jamais vue dans l’univers Arkham (tour Wayne, Wayne plaza, …) à toute allure.

Univers du jeu : On retrouve de nombreux clins d’œil aux précédents opus, que ce soit dans les événements racontés, ou dans certains costumes utilisables. La majorité des ennemis du chevalier noir sont présents et on en apprend beaucoup plus sur le passé de Batman, que ce soit dans sa relation avec le Joker, ou par rapport à sa propre folie.

Mon avis : C’est honnêtement mon jeu préféré, par forcément pour son gameplay, qui reste basé sur les précédents jeux de la franchise, mais plutôt pour le nombre conséquent de contenu proposé pour ce jeu. On peut se retrouver au volant de la Batmobile de la série The Dark Knight de Nolan, en portant la tenue de Batman du film de Tim Burton, un vrai kiffe !

La franchise Arkham, une indispensable ?

asylum

Cette série de jeu représente fidèlement l’univers du chevalier noir, non pas en créant un nouveau contexte, mais en se réappropriant les codes qui marchent. Chaque opus apporte son contenu d’histoire, de gameplay, et on comprend en finissant le dernier jeu, pourquoi chaque moment était important dans la franchise, et comment cela a été retranscrit. A tous les fans de Batman, ou non d’ailleurs, cette franchise est clairement à mettre entre toutes les mains.

Je vous dis à très vite dans un prochain article !

Thomas

Publicités

0 comments on “Batman Arkham, une franchise à la hauteur du chevalier noir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :