Gaming Non classé

Dishonored, la vengeance en jeu vidéo

Bonjour à tous,

Dans ce nouvel article gaming, je vais vous parler de la série française Dishonored composée de deux opus.

dis_profile_1960x1200

Dishonored premier du nom, la recherche d’Emily

Corvo_attano_face_render

Dans ce premier jeu, le joueur incarne Corvo, protecteur royal de l’impératrice de Dunwall. Morte assassiné par Daud, assassin reconnu, Corvo se fait accuser de l’acte impardonnable et est emprisonné au fin fond de la prison du palais. Contacté par l’Outsider, entité surnaturel adoré par certains, considéré comme démon par d’autre, Corvo se voit attribué une marque lui conférant certains pouvoir.

Dishonored-The_Mark

Armé de ses outils et de ses nouveaux pouvoirs, le protecteur royal va tout faire pour retrouver la fille de l’impératrice, Emily, et déjouer un complot touchant le royaume entier.

Gameplay : Le joueur évolue dans un monde à la première personne (à la manière d’un Call Of Duty). Les touches de contrôle sont assez simple, bien qu’un peu perte de temps sur console, car il faut sans arrêt revenir dans le menu des armes/pouvoir pour évoluer (menu accessible tout de même assez rapidement. On prendra un malin plaisir à démembrer les gardes de la ville, à prendre possession de leur corps ou encore de les faire tourner en bourrique par le moyen de la téléportation. Ce jeu, unique en son genre, propose deux types de gameplay. Le premier est plutôt bourrin. En effet, les pouvoirs de Corvo permettent de se frayer des chemins assez facilement en balayant tout sur son passage. Le second, bien plus raffiné, consiste plutôt à se faufiler sans tuer ou blesser d’ennemi. Le jeu met à disposition tous les moyens nécessaires pour s’adapter aux 2 situations.

Univers du jeu : Notre héros va évoluer dans une ville mixée entre Moyen-Âge et monde futuriste. On va donc retrouver des combats à l’épée au milieu d’une gare de tramway. L’architecture de la ville est plutôt burlesque, et on appréciera se balader tant dans la ville que sur ses toits.

640px-Dunwall01

Mon avis : Personnellement, ce premier Dishonored est l’un de mes jeux préférés. Je l’ai terminé plusieurs fois de toutes les façons possibles. Le personnage a un caractère énigmatique chacune des personnes qu’il va rencontrer aura sa part sombre ou gentille, que ce soit dans ses alliés que dans ses ennemis. Attendez-vous à êtes-surpris ! Je suis positivement resté sur ma faim lorsque j’ai obtenu la scène des crédits (3 scènes différents en fonction du style du joueur). J’ai énormément apprécié le fait que tel ou tel pouvoir permet d’avancer dans une quête différemment. Pour moi, c’est un jeu à mettre en toutes les manettes. Les dlc permettant d’incarner Daud, l’assassin de l’impératrice, m’ont aussi énormément plu. Ses pouvoirs sont uniques, son histoire super intéressante et sa personnalité complexe. Les révélations sur son histoire et son lien avec Corvo vont totalement influencer la perception du jeu de base.

KoD-Daud

Dishonored 2, la vengeance, une histoire de famille ?

dishonored-periode-d-essai-gratuit-listing

Dishonored 2 prend place des années après les évènements du premier jeu, la jeune Emily est désormais impératrice et le protecteur royal, Corvo, est présent à ses côtés pour l’aider à gouverner du mieux que possible. Comme dans le premier opus, une attaque va séparer l’impératrice son protecteur. Le joueur a alors le choix d’incarner Emily, l’impératrice, ou le fier guerrier, Corvo. Chacun vont tenter de reprendre le trône, une nouvelle fois.

Gameplay : On a là un gameplay totalement inédit par rapport au premier jeu, en incarnant Emily. Que ce soit dans les mouvements ou dans les pouvoirs, on se régalera des pouvoirs qui permettront d’appliquer une vengeance ensanglanté aux ennemis présents sur notre chemin.

Du côté de Corvo, on reconnaitra certains éléments, que ce soit les mouvements de combat, ou encore les mêmes pouvoir que le précédent opus, un peu amélioré.

Une possibilité de ce jeu est de jouer à l’histoire sans aucun pouvoir, ce qui va rajouter un certain challenge pour les joueurs les plus expérimentés.

Univers du jeu : On retrouvera les éléments graphiques connus, donc aucune réelle surprise de ce côté-là bien qu’une amélioration du au console « next génération ». On va donc se retrouver à nouveau dans Dunwall, mais aussi à Karnaca, île où a vécu Corvo. Les vrais plus de cette histoire, ceux sont les éléments futuristes ajoutés, qui rajoutent de la complexité aux différentes missions, notamment celles du manoir mécanique. On va également retrouver les gameplay brutaux ou plus pacifique, encore une fois à la volonté du joueur.

Mon avis : Ce jeu est une très bonne suite, mais l’histoire et le gameplay restent assez similaire par rapport au premier. On n’appréciera pas le jeu pour un gameplay innovant ou des graphismes somptueux, mais bien pour toutes les anecdotes par rapport au précédent jeu de la franchise, qui nous rappelle chaque détail de certaines missions, et qui nous donneront envie de plonger à nouveau dans le monde de Dunwall.

En conclusion, Dishonored est une franchise qui n’a pas fini de faire parler d’elle, et j’espère vraiment qu’un troisième opus sortira sur nos consoles. C’est une série qu’on prendra plaisir à dévorer et à re-dévorer encore et encore tant les possibilités de ces deux jeux sont énormes.

A très vite pour un nouvel article ! 🙂

Thomas

Publicités

0 comments on “Dishonored, la vengeance en jeu vidéo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :